Coupeur de Bamboo au pied du Merapi

Indonesie – Ile de Java – Mai 2009

Près de Yogjakarta – Au pied du Volcan Merapi (mer de feu), celui qui est en éruption depuis jeudi dernier.

Un Ficus ? Oui un Banyan de 300 ans !

Indonesie – Java – Mai 2009

Nos adorables voisins …

Bali – Ubud – Septembre 2010

La cueillette des fleurs

Indonésie – Bali – Septembre 2010

Rien de tel qu’un beau sourire pour la reprise d’activité du blog ;-p

C’est l’heure de la pause

Voila une image tout simple qui illustre bien mon propos :  l’heure est aux vacances, aux palmiers et aux rizières ….

Vous l’aurez compris, dans quelques heures direction Bali pour 2 semaines de vacances bien mérité !

A très bientôt.

Daniel

Indonésie – Bali – Mai 2009

Prendre soin de ses oiseaux

Indonésie – Ile de Java – Yogjakarta Mai 2009

Le porteur de souffre

Indonésie – Java – Mai 2009

Danseurs Balinais

Indonesie – Bali – Mai 2009

Lever de rideau !

Indonésie – Ile de Java – Volcan Kawah Ijen


Pour débuter ce blog, un des plus beaux endroits qu’il nous ait été donné de contempler pendant nos voyages.

L’Indonésie est située sur la ceinture de feu du Pacifique qui relie le Sud de l’Australie à la côte Ouest de l’Amérique du Sud.

S’y enchainent 75% des volcans émergés de la planète.

En survolant Java,  quel spectacle ! Partout où notre regard se pose, on ne voit que sommets et fumeroles.

Comme si l’île était dessinée en pointillés : un volcan, une vallée, un volcan, une autre vallée …

A l’est de Java sont réunis quelqu’uns des volcans les plus impressionants dont le Kawah Ijen.

La gorge du diable me semble une description plus appropriée.

Après 2 heures de montée, on arrive dans un paysage digne de Dante : l’obscurité, l’odeur piquante du souffre et rien à l’horizon.

Puis tout à coup, au gré d’une rafale de vent, il est là, devant nous, aussi majesteux et attirant que dangereux.

Une caldeira de roches noires entoure un lac turquoise bordé de plages de sable fin.

Mais la description idyllique s’arrête là. Le lac est composé d’acides sulfurique et chlorhydrique d’où émane un nuage qui nous prend aux yeux et à la gorge et semble bien décider à chasser tout individu qui s’approcherait de trop près.

Paradoxe : c’est le même souffre qui brûle nos yeux qui nourrit les villages alentours.

Le volcan est une soufrière abondante. Son minerai, recueilli par les populations locales au bord du lac, est revendu à la ville.

Bouffés de l’intérieur par l’acide, les hommes grimpent inlassablement chaque jour refusant camions et mécanisation pour sauver les emplois de leur pairs.

Paysage et mode de vie incroyables pour nous occidentaux mais qui représentent à nos yeux tout ce que l’Indonésie porte de plus beau en elle.